Une minute et quarante-neuf seconde, RISS.

 


Une minute et quarante-neuf seconde, RISS. Récit.

J'ai terminé ce livre hier. Ce n'est pas un roman, mais un récit. Je vous avais promis une chronique dessus quand je l'ai démarré. Ce n'est pas le genre de livre que j’aurais acheté, mais mon fils Grégoire me l'a offert, alors je me suis lancée.

Pitch : c'est le récit de l’attaque du 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo raconté par un survivant : le dessinateur et reporter de presse RISS. Il nous décrit cette minute qui a fait basculer sa vie du côté sombre, Il nous parle des conséquences de cet instant tragique, de sa paranoïa ensuite, de ses angoisses, de sa vision du monde et de son rapport à la vie qui ne sera plus jamais comme avant. Avant cette minute quarante-neuf

Quand on frôle la mort, la vie prend elle aussi un goût plus amer. Plus fort. Il nous raconte des épisodes de son enfance, de sa vie, de son métier… Tout est vu par le prisme de cet instant. Tout fait sens. Il raconte aussi le combat de Charlie, il exprime sa vision et ce n'est pas, loin de là, de « petits dessins » pour choquer, comme le pensent ses détracteurs. Cela va tellement plus loin qu'il faut comprendre ce combat et leur philosophie avant de critiquer. Après avoir compris, on peut évidemment être d’accord ou pas. Mais pas avant. Car c'est un véritable combat qu'ils mènent seuls, abandonnés par les politiques, un combat pour préserver la liberté d’expression et la démocratie. Un combat qui leur a valu la mort pour beaucoup d’entre eux. Mais les grandes causes n'avancent pas sans dégâts. Et l'auteur exprime ses vérités et ses souffrances d'une écriture fluide et digne des grands écrivains. Il maîtrise la plume autant pour dessiner que pour écrire.

Pour ceux qui sont curieux de comprendre le fonctionnement et l’histoire de ce journal et de ses idées, je vous conseille cette lecture à la fois instructive et touchante.

 Acheter le livre