Là où chantent les écrevisses, de Delia Owens

 



Là où chantent les écrevisses, de Delia Owens

J’ai mis du temps à me décider à lire ce livre dont le titre étrange ne m’attirait absolument pas. Et pourtant, je serai passée à côté d’un excellent roman.

Pour ceux qui recherchent du suspense du début à la fin, je pense que vous serez déçus car malgré l’enquête de police et l’ambiance mystérieuse qui imprègne l’intrigue, ce n’est pas un thriller à proprement dit. Je le classerai davantage dans les romans initiatiques.

La jeune Kia, de son vrai nom Catherine, vit dans une cabane au cœur des marais de Barkley Cove, en Caroline du Nord. Son père, un ancien soldat, porté sur la bouteille et violent à l’occasion, fera de son enfance un désastre. À cause de lui, sa mère se sauve alors qu’elle n’a que 7 ans ainsi que ses frères et sœurs, les uns après les autres. Kia est une petite fille courageuse et elle tente, malgré son jeune âge, de vivre seule avec ce père mutique et difficile. Elle réussira même la prouesse de s’entendre avec lui, mais cette relation filiale sera de courte durée. Il s’enfuira à son tour…

Après un bref passage à l’école où, victime de moqueries, elle refusera de retourner, Kia est livrée à elle-même dans ce marais qu’elle connaît comme sa poche. Chaque recoin, chaque coquillage ou oiseau est sujet à contemplation et poésie. C’est grâce à cette faune sauvage, à sa détermination et son optimisme qu’elle survivra. Mais aussi grâce à la présence de Tate, un jeune voisin, passionné comme elle par le marais. Elle croit l’aimer quand il disparaît à son tour pour ses études à l’université. Elle se console dans les bras d’un autre, un jeune homme du village qui va lui promettre mont et merveille et encore une fois la trahir…

Cette fois-ci, Kia se laissera-t-elle faire sans réagir ?

Ce roman est magnifiquement écrit, l’intrigue nous emmène, l’air de rien, loin de notre réalité pour nous plonger dans ce marais inquiétant et pourtant magnifique. L’auteur sait en retranscrire toute la poésie et l’on s’attache irrémédiablement à Kia, surnommée « la fille des marais » par les habitants du village. On frisonne avec elle, on aime, on pleure, on regarde la nature inquiétante et empreinte d’une grâce étonnante sous la plume de l’auteur. Ce livre est un régal et d’une beauté à couper le souffle, comme un arc-en-ciel après un orage, on s’attriste de la voir disparaître, mais il nous reste tout de même de jolies images, de belles couleurs au fond de nos pupilles et de nos têtes...

Acheter le livre