L'Empathie d'Antoine Renand

 


L'empathie
d’Antoine Renand lu par Emmanuel Lemire

Je viens de terminer ce roman en audiolivre et j'ai adoré. Franchement, pour ceux qui aiment les romans avec du suspens, des frissons, mais aussi des personnages travaillés qui prennent vie devant eux et une réflexion sur de nombreux sujets psychologiques, je vous le recommande.

Sur certains aspects, le déroulement de l’intrigue m’a fait penser au Purgatoire des innocents de Karine Giebel, même si l’histoire est complètement différente, j’ai trouvé qu’il y avait des similitudes dans la façon de traiter les personnages.

Pitch sans spoiler

Anthony Rauch est capitaine de police à la Brigade du viol. Avec sa coéquipière Marion, petite femme ravissante au lourd passé, ils sont chargés de traquer les prédateurs sexuels. Et celui qui rôde dans les rues de Paris et attaque sans prévenir de pauvres innocentes – à la façon de Spiderman en antihéros sinistre – ne les laisse pas en paix et va même les entraîner dans une spirale de conséquences terribles. Les secrets vont exploser au grand jour, en particulier celui bien entretenu du policier et j’ai trouvé cette approche passionnante. Car plutôt que de relire encore une fois les crimes sadiques d’un psychopathe, le lecteur a l’impression d’entrer à l’intérieur du mécanisme implacable qui le rendra inhumain. C’est assez terrifiant, mais nous savons tous que ces tarés existent et les approcher de près pour - je ne dis pas comprendre- mais voir le processus est un sacré pari. Et l’auteur a réussi ce pari. Je ne vous en dirai pas plus, car le mieux est de lire ce thriller psychologique déroutant et qui ne vous laissera pas une seconde de répit avant de l’avoir refermé.      Plus d'infos sur l'Empathie