Né d'Aucune femme, Franck Bouysse

 

Né d'aucune femme

Lu en audio-livre

Ce roman est à la fois dur et splendide. Non seulement le style est d'une grande beauté mais l'histoire captive et nous entraîne, pauvre petit lecteur, dans les méandres obscurs de l'âme humaine.  

Un prêtre du nom de Gabriel trouve des carnets dans lesquels sont consignés une histoire sordide et bouleversante.
Une jeune fille du nom de Rose est vendue par son père à un maître de forge. Apparemment puissant a cette époque. L'action se situe dans la campagne landaise du XIXe. Elle va être achetée pour une raison précise que nous découvrirons, horrifiés, au fil de l'histoire. Elle n'a que 14 ans et commence pour elle le pire des cauchemars. Le style absolument sublime et très poétique permet de décrire des horreurs sans jamais tomber dans l'obscène. C'est très fort et très sombre. Pourtant une lueur éclaire le bout du chemin.  Ce roman m'a fait pensé au chef d'oeuvre de G. Bernanos, Sous le soleil de Satan, bien que l'intrigue n'ait rien à voir, il y a le même souffle poétique et j'ose dire religieux. L'âme humaine y est observée avec une précision microscopique. Inutile de dire que adoré est un mot trop faible pour définir ce que j'ai ressenti.  Chapeau l'artiste, quel talent !

Né d'aucune femme, de Franck Bouysse,

Plus d'infos