Le Consentement de Vanessa Spingora

J'ai été littéralement happée par cette lecture. le style est excellent et s'accorde parfaitement à l'histoire qu'on écoute avec de petits frissons de dégoût pour G.M. Il s'agit d'une autofiction puisque le récit relate la relation de l'auteure, alors adolescente, avec l'écrivain Gabriel Matzneff qu'elle ne nomme que par ses initiales G.M,  sans doute par pudeur. L'homme a la cinquantaine alors qu'elle n'en a que 14!!! Mais Vanessa Spingora qui s'appelle V. dans le livre ne sombre jamais dans le pathos et s'approche au plus près de ses émotions de l'époque pour tracer le cheminement de cette prétendue passion et les ravages de ce type de relation. Ayant moi-même 3 enfants, dont deux ayant juste passé l'adolescence, j'ai ressenti plus fortement la détresse de V. et la mauvaise foi hallucinante de ce prédateur sexuel. 
À la fin de l'écoute, il y a un entretien avec l'auteure où elle explique les raisons qui l'ont conduite à écrire ce livre. Elle est très sincère et parle aussi d'une époque ou les pédophiles "connus" se serraient les coudes pour faire passer leur perversité pour une simple préférence sexuelle. Il faut se rappeler du manifeste signé par des écrivains célèbres et des personnalités publiques en 1977 qui légitimait les relations sexuelles entre adulte et enfant. Donc des témoignages comme celui-ci sont essentiels pour expliquer les dégâts sur les jeunes victimes. 
Bravo à l'auteure pour son courage !!!