Tous les Hommes n’habitent pas le monde de la même façon, Jean-Paul Dubois





Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon par [Jean-Paul Dubois]



Tous les Hommes n’habitent pas le monde de la même façon, Jean-Paul Dubois

 C’est le premier roman que je lis de cet auteur, et le Goncourt n’est évidemment pas étranger à ce choix, j’avoue !!!! 
Je trouve le titre magnifique, j’aurais aimé l’inventer pour un de mes romans. Il y a tant de puissance dans ces quelques mots qui entrent en résonance avec l’histoire et donnent un sens aux événements.
J’ai beaucoup aimé ce livre, je pense que c’est un récit que je n’oublierai pas, car il met à nu l’âme humaine de façon très réaliste.
Ce n’est pas un livre à suspense, c’est un texte qui se savoure tranquillement. Un récit de circonstance dans ces temps de confinement.
Résumé Sans Spolier
Paul Hansen, français d’origine danoise, se retrouve à purger une peine de deux ans dans une prison de Montréal.
Le récit fonctionne sur l’alternance entre le présent dans la prison, où Paul partage sa cellule avec un passionné de moto, et son passé. Il va raconter toute son enfance et le lent processus qui l’a conduit dans cette cellule.
Le livre met bien en scène deux univers qui se côtoient sans se comprendre. Il y a l’univers des chiffres et du résultat et l’autre, plus poétique, celui de la sensibilité, l’univers qui parle au cœur de l’homme sans se soucier de la rentabilité.
Vous l’aurez compris, notre héros est dans le second univers.
Paul m’a paru transparent au début, il est l’inverse du type charismatique, il suit le fil de l’eau, sagement. Quand ce fil devient trop rigide et qu’il commence à l’étrangler, il se rebelle. Mais à l’image des personnalités sans caractère affirmé, il attend la dernière goutte d’eau qui fera déborder le vase.
Le texte et très bien écrit et nous emmène tranquillement, l’air de rien, à suivre ce destin ordinaire qui va à un moment dérailler…
Je vous souhaite une bonne lecture ;    plus d'infos